Tricotage

Tricot Vercors

L’hiver dernier j’ai répondu à l’appel d’une éleveuse de brebis françaises. Elle travaille dans le Vercors à la ferme du Menon  avec son compagnon et cherchait des tricoteuses pour présenter ses laines sur un salon à Crest.

J’ai tout se suite répondu à l’appel pour plusieurs raisons:

  1. Pour la simplicité de l’échange : laine contre créations.
  2. Parce que le Vercors j’y ai traîné mes guêtres pendant quelques années, alors tricoter cette laine c’était comme tricoter un bout de là-bas (ah! nostalgie…)
  3. Parce que tricoter une nouvelle laine c’est toujours sympas (toujours en quête de nouvelles sensations)
  4. Pour rendre service à quelqu’un (et ça, c’est rudement gratifiant!)
  5. Et puis enfin (last but no least) je me suis fait PLAISIR à tricoter des petits gilets de berger pour les petites et petits vertacomicoriens!

    Alors me voilà lancée dans le tricot de layette parce que vu le temps que j’avais (3 mois) je ne pouvais pas lui proposer de grandes pièces. Je suis encore trop lente de l’aiguille…Et puis voilà ce n’est pas comme si je n’étais pas déjà engagée dans mille projets.

    Quand j’ai reçu le colis l’odeur de bêêêête m’a assailli les nasaux, et franchement, même si ça surprend un peu (il faut bien le dire) c’est une odeur très rassurante et apaisante. Danaé ne teinte pas sa laine, elle est donc pure et juste cardée. Idéal pour les bébé. En revanche, pour du « à même la peau »; sensibles s’abstenir. Il vous suffit de mettre une petite doublure (coton ou polaire).

    J’ai tricoté 5 pièces (il en manque une ici…que j’ai oublié de prendre en photo!) et des petits hérissons. Pour ne rien gâcher Danaé a tout vendu!!

    Bref, cette laine est un vrai bonheur à tricoter, vous pouvez jeter un œil ici (laine, peaux d’agneau).

    Je prépare d’ailleurs un beau projet de pull irlandais taille adulte…histoire à suivre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *